Favoriser la dénonciation pour contrer le déni : la recherche allemande face au plagiat

lundi 23 avril 2012 par Thomas Hochmann

Dans Gilles J. Gugliemi et Geneviève Koubi (dir.), Le plagiat de la recherche scientifique, Paris, L.G.D.J., 2012, pp. 153-162.

Il y a une dizaine d’années, les universités et les autres institutions de recherche allemandes se sont dotées de procédures internes pour traiter des reproches de fraude scientifique. Les récents scandales de plagiat qui ont secoué les milieux académiques et politiques allemands fournissent l’occasion de présenter ces procédures et de proposer un bilan de leur application. Pour contrer le déni qui accueille parfois les accusations de plagiat, ces procédures facilitent la dénonciation, grâce à l’instauration d’un interlocuteur de confiance et à la mise en place d’une protection du dénonciateur.


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail