Le droit, de la modernité à la postmodernité

samedi 1er janvier 2000 par Benoît Frydman

Réseaux, n° 88-90, 2000

Cet article met à l’épreuve l’hypothèse de la transition vers un droit postmoderne. Il analyse trois mouvements en particulier : 1. du contrat social à la constitutionalisation des droits ; 2. de l’ordre de l’Etat à l’état cosmopolitique ; 3. du syllogisme judiciaire à l’interprétation ouverte.


En savoir plus

Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail