La science du droit dans la globalisation

dimanche 1er juillet 2012 par Jean-Yves Chérot , Benoît Frydman

Il est maintenant habituel d’évoquer la « globalisation » ou la « mondialisation » du droit. L’objet de l’ouvrage n’est ni la description de ce phénomène ni même la vérification de sa pertinence sur un plan empirique. Le point de départ reste la théorie du droit dans un contexte de globalisation des normes et des nouvelles dimensions des conflits entre normes et régulation.

L’ouvrage poursuit l’approfondissement de la théorie du droit dans sa confrontation aux enjeux de la signification du droit dans le contexte d’une société plus globale et internationalisée. Il examine d’un point de vue analytique le concept de pluralisme juridique en partant de la distinction des emplois différents de ce concept dans la théorie et l’analyse du droit. Il confronte les perspectives de la théorie analytique et des approches pragmatiques.

Il illustre certains des apports des réflexions théoriques et critiques sur le « droit global » à une meilleure compréhension et à une conceptualisation du droit dans les domaines du droit international, des droits de l’homme, du droit européen et du droit constitutionnel.

Il souligne ainsi la nécessité, à l’âge de la globalisation, du développement de la formation des juristes dans les domaines de la théorie et de la philosophie du droit.

Bruylant, 2012, Collection Penser le droit


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail