6 février 2003

La représentation philosophique de l’humanité, entre droit et politique

2003-02-06

Séminaire de philosophie politique et juridique organisé par Thomas Berns et Julie Allard tous les jeudis à 17h du 6 février au 3 avril 2003.

Evidence immédiate, nature commune, noyau de dignité : telles sont les images, parmi tant d’autres, qu’évoque souvent pour nous l’idée d’humanité. De plus en plus, des personnes que tout opposait y font référence ensemble (le catholique et le franc-maçon, le libéral et le socialiste, le demandeur d’asile et le dirigeant européen, etc.). Pourtant, cette notion n’est pas si lisse et neutre qu’il y paraît. Elle est traversée de fêlures et de contradictions qui en révèlent la teneur problématique. L’objectif de ce séminaire est de cerner la nature problématique de la référence à l’humanité dans les discours juridiques et politiques contemporains. Il s’agira de confronter ces différents emplois de l’idée d’humanité avec, d’une part, certaines de ses représentations philosophiques (humanisme, phénoménologie, etc.) et, d’autre part, des concepts philosophiques (multitude, cosmopolitisme, etc.) qui sont proches de l’idée d’humanité, voire qui sont susceptibles de la nourrir au nom d’une rivalité partagée avec les principes du contrat, de la représentation, de la souveraineté et de la citoyenneté nationales...

Interventions : R. Legros, B. Pinchart, J. Allard, O. Corten, P.-F. Docquir, A.-M. Roviello, I. Stengers et R. Gély.


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail