La « falsification » : Réflexions sur le Passage de la ligne et Le mensonge d’Ulysse de Paul Rassinier.

jeudi 1er janvier 2004 par Jean-Claude K. Dupont

Mensonge, mauvaise foi, mystification, Annales de l’institut de philo, 2004
Paris, Vrin

La critique du discours révisionniste illustre le déplacement kantien, lorsqu’il s’agit de caractériser philosophiquement le mensonge ou la falsification, d’un concept épistémique vers un concept pratique de la vérité, déplacement en vertu duquel un discours doit répondre à un impératif de véracité indépendamment d’être "vrai". Je cherche à montrer, partant, que la "falsification" du révisionnisme est principiellement pragmatique et qu’il peut être disqualifié indépendamment d’une imputation d’intention. La critique kantienne d’un discours mensonger nous éclaire ainsi sur certaines conditions de validité des discours scientifiques.


En savoir plus

Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail