Judicializing transnational corporations in a global legal order : The Chiquita affair in Colombia

mercredi 25 février 2009 par David Restrepo Amariles

Restrepo Amariles, D. “Judicializing transnational corporations in a global legal order : The Chiquita affair in Colombia” Sortuz, Oñati Journal of Emergent Socio Legal Studies. Vol 2. Issue 2, 2008. pp. 1-21.

Resumé

Les compagnies transnationales ont profité dans les dernières décennies d´une globalisation économique dépourvue d´un cadre juridique coercitif. Néanmoins, le changement de paradigme juridique a contribué à l´émergence du droit global, lui-même, constitué des différent mécanismes et moyens juridiques qui permettront la justiciabilité des actions des compagnies transnationales. Cet article approfondit cette thèse en approchant les plaintes introduites par des victimes colombiennes auprès de la justice Américaine contre la compagnie Chiquita, comme une phase du processus diffuse de justice transitionnel en Colombie. L’article montre également l’urgence de mettre en place une coopération entre les différents régimes juridiques afin de fournir aux processus de justice transitionnelle complexe, voir celui de la Colombie, d’un cadre juridique cohérent. Pour y parvenir, l’auteur présente certaines idées à partir desquelles il propose la construction d’un agenda de recherche qui contribuerait à avancer une analyse exhaustive (voire, qui inclut les acteurs privées transnationaux) du processus de justice transitionnelle en Colombie dans le contexte actuel de la globalisation du droit et l’économie.

Mots clés : Droit global, litige transnational, justice transitionnelle, globalisation

Abstract

Transnational corporations have highly profited of a globalized economic order that until recently lacked a coercible legal framework. However, the change of legal paradigms has favored a new global legal order that provides new mechanisms whereby transnational corporations’ actions become justiciable. The article deepens on the subject by studying the claims filed in American Courts by Colombian victims against Chiquita as a stage of the Colombian diffuse transitional justice process. It concludes that cooperation among legal regimes is needed to provide a coherent legal framework for complex transitional justice processes. Consequently it draws some guidelines to construct a research agenda that could contribute to a comprehensive study (e.g. one that includes transnational corporations) of Colombian transitional justice in times of globalized legal and economic orders.

Key words : Global law, transnational litigation, transitional justice, globalization


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail