Faurisson, "falsificateur de la jurisprudence" ?

vendredi 23 septembre 2011 par Thomas Hochmann

Droit et Cultures, n° 61, 2011, pp. 235-256.

Pendant vingt-cinq ans, le négationniste Robert Faurisson s’est prévalu de la maladroite motivation d’un arrêt rendu par la cour d’appel de Paris en 1983. Il revendiquait à tort cet arrêt comme une consécration du sérieux de ses thèses, et poursuivait en l’invoquant ceux qui le décrivaient comme un faussaire de l’histoire. De la sorte, il a permis à la jurisprudence ultérieure de remédier à l’ambiguïté de cet arrêt. La présente étude retrace l’histoire de la démonstration progressive de l’inadéquation de l’interprétation faurissonienne de l’arrêt, qui culmina en 2007 dans le jugement déboutant Faurisson de sa plainte en diffamation contre Robert Badinter.

Voir le site de la revue Droit et Cultures.


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail