Dworkin et Kant. Réflexions sur le jugement

vendredi 1er novembre 2002 par Julie Allard

Préface de Pierre Bouretz

2001
Editions de l’Université Libre de Bruxelles

La responsabilité de dire le juste et de régler les litiges repose de plus en plus sur les épaules des juges. Pourtant la nature même du jugement judiciaire demeure controversée et problématique. S’agit-il d’un raisonnement technique d’application du droit ou bien au contraire d’un acte d’autorité qui relève du pouvoir judiciaire ? La philosophie du droit de Ronald Dworkin a le mérite de dépasser ce dilemme, de rendre compte de la double nature à la fois raisonnable et créative des jugements et de définir les conditions de leur légitimité. "Dworkin et Kant. Réflexions sur le jugement" met à jour les fondements philosophiques de cette approche du droit, l’une des plus marquantes de notre époque. A la lumière de la Critique de la faculté de juger, le livre présente et évalue les thèses centrales de Ronald Dworkin, notamment l’analogie entre pratique juridique et interprétation littéraire. En mobilisant les ressources de la tradition herméneutique et de la tradition critique, ces réflexions sur le jugement offrent en outre à la philosophie kantienne un prolongement pratique.


En savoir plus

Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail