Constitution et religion : analyse de la jurisprudence américaine relative au créationnisme

vendredi 23 septembre 2011 par Thomas Hochmann

Revue française de droit constitutionnel, n° 80, décembre 2009, pp. 765-787.

Cet article s’efforce de faire le point sur quarante années de jurisprudence américaine ayant pour objet l’introduction de l’enseignement du créationnisme dans les écoles publiques. La Cour suprême et les juridictions inférieures veillent au respect du premier amendement à la Constitution américaine, et se sont systématiquement opposées aux tentatives des créationnistes, qui ne cessent d’adapter leurs prétentions à la jurisprudence, et ont recours à des subterfuges de plus en plus subtils. Cet article analyse la manière dont la jurisprudence traite du créationnisme, dans le cadre de la méthodologie propre au contrôle du respect des clauses « religieuses » du premier amendement. Les juges ont étudié les théories créationnistes, rejetant leur prétention scientifique et prononçant leur caractère religieux. Ils se sont penchés sur les motivations des autorités administratives ayant décidé de leur enseignement, et ont souvent conclu que sous le prétexte de compléter l’enseignement scientifique, c’était l’introduction de la religion dans les cours de science qui était visée. Les juges ont enfin souligné la continuité des efforts créationnistes, et en tiennent compte pour dévoiler leurs stratagèmes plus ou moins habiles


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail