Comment penser le droit global ?

dimanche 1er juillet 2012 par Benoît Frydman

B. Frydman, « Comment penser le droit global ? », in J.-Y. Chérot et B. Frydman (dir.), La science du droit dans la globalisation, Bruylant, 2012, 17-48

Comment penser le droit global ? Question provocatrice car elle en suppose une autre résolue, et non des moindres : le droit global existe-t-il ? Rien n’est moins sûr. On peut certainement parler d’un mouvement de mondialisation, qui n’est pas toujours si mondial que cela ; on peut traiter de la globalisation de la finance et de l’économie, du moins dans certains secteurs, et évoquer des questions globales, comme la lutte contre le réchauffement climatique. Mais peut-on véritablement parler d’un droit global, quand le droit demeure, en apparence du moins et dans les discours officiel, l’apanage de l’Etat ou, dans le cas du droit international, des Etats. Ne serait-il pas plus prudent d’évoquer les effets de la mondialisation sur le droit que d’invoquer un droit global ?


En savoir plus

Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail