Promotion 2015-2016

Présentation

—> Clinical Instructor & Coordinator

Caroline Lequesne est assistante au Centre Perelman de philosophie du Droit. Elle a rejoint la clinique en septembre 2015, en tant que coordinatrice scientifique.

—> Clinical Fellows


Sara Aguirre
est doctorante à la Faculté de Sciences Psychologiques de l’ULB et collaboratrice scientifique du Centre Perelman de Philosophie du Droit. Son projet de thèse s’intéresse aux mécanismes de discrimination des personnes transgenres dans le monde du travail avec une perspective interdisciplinaire psychologie-droit. Porteuse d’un master en études des genres, elle contribue à la réflexion au sein de la clinique avec des approches théoriques et méthodologiques sur la question transgenre.

Moritz Baumgärtel est chercheur au Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’ULB et associé à la section juridique de l’Institut d’Etudes européennes (désormais appelé Centre de droit européen de l’ULB). Ses recherches s’intéressent à l’impact des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme et de la Cour de justice de l’Union européenne sur la condition des migrants en situation précaire. Dans le cadre de la clinique, Moritz est en charge de la supervision des travaux relatifs au droit des étrangers, et il participe de manière plus générale à son organisation. Moritz fait aussi partie du réseau European Network for Clinical Legal Education (ENCLE).

Joseph Damamme est doctorant à l’Institut d’études européennes à ULB. Ses recherches concernent le processus d’équilibre entre les droits des personnes handicapées et les intérêts économiques des entreprises. Au sein de l’Equality Legal Clinic, il est en charge de l’encadrement du projet sur l’accessibilité à l’Université. Il a notamment travaillé sur le cas Gherghina contre Roumanie devant la Cour européenne des droits de l’homme, à l’occasion duquel il a soumis une note à la Grande Chambre.

Sarah Ganty a commencé une thèse de doctorat en octobre 2013 à l’Institut d’Etudes Européennes, IEE (désormais appelé Centre de droit européen de l’ULB) et au Centre Perelman de l’ULB, sous la supervision d’Emmanuelle Bribosia (ULB – IEE) et d’Isabelle Rorive (ULB – Centre Perelman). Sa recherche consiste en une analyse comparative de politiques d’intégration civique des étrangers en Europe sous l’angle du droit de la non-discrimination. Sarah est aussi membre d’ASBL belges de défense des droits de l’homme. Au sein de la clinique, elle est en charge de la supervision des travaux relatifs au volet “immigration et droit de l’asile”.

—> Étudiants stagiaires

Antoine Driesmans est titulaire d’un bachelier en droit de l’Université de Liège et poursuit actuellement un master civil-pénal à l’Université Libre de Bruxelles. Mu par un vif intérêt pour les questions relatives aux droits fondamentaux et au droit de la non-discrimination, il a réalisé un stage au sein de la Ligue des droits de l’Homme, au cours duquel il s’est familiarisé avec la dimension pragmatique des droits humains. Antoine réalise actuellement son mémoire de fin d’étude sur les droits des personnes transgenres dans une perspective nationale et internationale.

Thérèse Faucon a suivi tout son cursus à l’ULB et est actuellement en 2ème année de master en droit public et international. Bien que les matières concernant les droits de l’homme l’intéressent depuis longtemps, c’est après avoir suivi le cours d’ « approches juridiques des discriminations » enseigné par les Professeurs Bribosia et Rorive qu’elle s’est découvert un intérêt particulier pour le droit de la non-discrimination. Elle a trouvé l’opportunité, grâce à ce stage à l’ELC, de pouvoir approfondir les concepts enseignés et surtout de pouvoir les mettre en pratique dans des cas concrets, proches et actuels.

Julien Hislaire est actuellement en train de terminer son master en droit à l’Université Libre de Bruxelles. Après avoir été diplomé en Sciences humaines et sociales à Queen Mary University of London, il a combiné deux bacheliers à l’Université Saint-Louis (droit et Sciences politiques). Julien parle anglais et français et a une bonne maîtrise du néerlandais. Il voit ce stage comme une opportunité de gagner de l’expérience pratique en travaillant sur des sujets transnationaux relatifs à l’égalité et à la non-discrimination. Son intérêt n’est pas seulement stimulé par l’excellente reputation des membres académiques et des professionnels engagés dans ce projet mais aussi par son aspect inter-universitaire.

Chadi Semlali termine actuellement un master en droit public à l’ULB. Son intérêt pour les droits de l’homme s’est révélé en 2007 lors de son implication dans un projet humanitaire en collaboration avec une école du Burkina-Faso, projet privilégiant des relations humaines et pédagogiques. Son attachement pour un tel domaine s’est renforcé par son engagement, depuis plusieurs années, au sein d’Amnesty International pour lequel il présida le groupe local de son université. Participer au programme de l’ELC ne pouvait que susciter son intérêt. Contribuer à la promotion de l’égalité et de la non-discrimination par l’examen et la défense de cas réels, enrichir son cursus universitaire par une approche pratique du droit et avoir la chance de s’entourer d’excellents chercheurs et professeurs l’a inévitablement convaincu de se joindre au programme.

Julia Szerer est actuellement en deuxième master en droit public et international à l’ULB. Elle a d’abord obtenu un bachelier en droit à l’Université Saint-Louis. Julia a souhaité participé à ce projet de l’Equality Law Clinic pour pouvoir voir concrètement comment est-il possible de travailler conjointement avec des associations pour pouvoir améliorer des problèmes pratiques qui se posent tous les jours.


Responsable du comité éditorial :

Centre Perelman de Philosophie du Droit de l’Université libre de Bruxelles
CP 132 - Av. F. D. Roosevelt 50 - 1050 Bruxelles
Tel. 02/650 38 84 - Fax 02/650 40 07 - e-mail